Le concept des habitations sans fumée est relativement nouveau, mais l’idée fait son chemin.

Le public est de plus en plus conscient que la fumée de tabac secondaire dans les immeubles résidentiels représente un réel problème. Des résidants ont même commencé à s’élever contre le fait qu’ils soient exposé à ce contaminant. De leur côté, les syndicats de copropriété de condominiums réalisent graduellement que les règlements sans fumée sont légaux et possibles à faire respecter et qu’il existe une demande pour des habitations sans fumée. Il s’agit seulement d’une question de temps avant qu’un plus grand choix d’habitations sans fumée soit disponible pour les Québécois.

Nous vous invitons à lire la section ci-dessous si vous êtes intéressé par des exemples où un règlement sans fumée a été implanté avec succès dans des condominiums.

Les condominiums du 525 Larivée Ouest

Les copropriétaires de cet immeuble de 12 condominiums situé dans la ville de Ste-Hyacinthe ont adopté en novembre 2015 un règlement interdisant de fumer dans les unités privatives sans aucune clause grand-père. Le règlement permet toutefois de fumer sur les balcons.

Les condominiums du Condoplex Phase 3

Les copropriétaires de cet immeuble de condominiums situé dans la ville de Lachine ont adopté en 2017 un règlement interdisant de fumer dans les unités privatives. Ce règlement comprend toutefois une clause grand-père permettant aux copropriétaires qui demeuraient déjà dans l’immeuble au moment de l’adoption du règlement de continuer à fumer dans leur condominium et ce, tant et aussi longtemps qu’ils ne quitteront pas l’immeuble.

Les condominiums Le Saint-Louis Phase 1

Les copropriétaires de cet immeuble de 30 condominiums situé dans la ville de St-Léonard ont adopté en 2017 un règlement interdisant de fumer dans les unités privatives, sur les balcons et sur les terrasses. Il ne permet pas non plus de fumer dans un périmètre de 9 mètres des entrée, des fenêtres ouvrables et des prises d’air de l’immeuble. Le règlement accorde aux copropriétaires qui habitaient déjà l’immeuble au moment de l’adoption du règlement une période de transition de 12 mois avant que le règlement ne s’applique à eux (clause grand-père).

Les condominiums Le Marlborough

Les copropriétaires de cet immeuble de 29 condominiums situé à Montréal ont adopté en 2017 un règlement interdisant de fumer dans les unités privatives ainsi que sur le terrain de l’immeuble. Le règlement permet toutefois aux résidents de fumer sur les balcons et les terrasses privés. Il entrera en vigueur à partir du 1er janvier 2018 et prévoit une amende pouvant aller jusqu’à 1 000,00$ après deux avertissements.

Les Condominiums Le Lowney Phase 1

Les copropriétaires de cet immeuble de 64 condominiums situé à Montréal ont adopté en 2017 un règlement interdisant de fumer dans les unités privatives ainsi qu’à tous les endroits communs à l’extérieur.

Inscrire le ou les mots clés et appuyez ensuite sur la touche « entrée » pour lancer la recherche